Tous les articles

Tous les articles

Le message des urnes
À la une
Par Thierry Pech - 11 juillet 2024

Le message des urnes

Quel est le message des Français aux législatives ? De trop nombreux responsables politiques l’ont rapidement détourné à leur profit, en revendiquant « la victoire » comme si un quelconque vote d’adhésion avait été possible sous la menace de l‘arrivée du RN au pouvoir et l’obligation de se plier, une fois de plus, à la discipline républicaine. Après un vote de front républicain, seul un gouvernement d’union républicaine peut répondre aux vœux des Français.
9 juillet 2024 - Par Jean-Baptiste Soufron

Pour un régime de cohabitation de coalition

Il est prématuré de spéculer sur la désignation d’un Premier ministre. Les priorités constitutionnelles sont claires : c’est d’abord le Parlement qui doit se réunir et se mettre en ordre de travail avant que la mise en place d’un nouveau gouvernement soit envisageable. Telle est la nouveauté de notre situation institutionnelle qui n’appelle pas une cohabitation comparable à celles que nous avons déjà connues mais une cohabitation en situation de coalition. Un apprentissage sans doute difficile mais qui pourrait être salutaire pour notre démocratie.
Édito 8 juillet 2024 - Par La Grande Conversation

Coalition n’est pas un mot obscène

Non seulement ce n’est pas un mot obscène, mais c’est une obligation politique et morale pour tout député élu dans une assemblée où aucune majorité claire n’est sortie des urnes. C’est aussi le principe qui gouverne les démocraties parlementaires dans tous les pays, et qui devrait s’appliquer en France à l’issue de ce scrutin.
5 juillet 2024 - Par Mélanie Heard

Ce que le RN dit de la santé : chaos garanti

La santé, tantôt première, tantôt deuxième préoccupation des Français au fil des sondages, occupe généralement peu de place dans les campagnes électorales. Les élections législatives, qui mettent le Rassemblement national aux portes du pouvoir, n’échappent pas à cette règle. Pourtant, tout porte à croire que, mis en situation d’exercer le pouvoir, le Rassemblement national constituerait une menace pour la santé des Français. Non seulement parce que les mesures annoncées dans son programme paraissent largement ineptes. Mais surtout parce que son idéologie constitue un danger pour la rationalité et la science, comme l’a démontré l’expérience récente du Covid.
Édito 1 juillet 2024 - Par La Grande Conversation

Pas de fausse symétrie le jour du vote

On a beau s’attendre à certaines catastrophes, elles font mal quand elles se produisent. C’est ce que ressentent tous les démocrates et républicains sincères aujourd’hui face aux résultats du Rassemblement national au premier tour des élections législatives de 2024. Si le pire n’est pas encore sûr, il est désormais clairement possible : le RN est en situation d’emporter une majorité absolue à l’Assemblée nationale ou, à défaut, une majorité relative suffisamment large pour être en mesure de gouverner le pays.
1 juillet 2024 - Par Christophe Sente

L’Europe des gauches en juin 2024

Les bons résultats des listes italiennes et espagnoles permettent au groupe parlementaire des sociaux-démocrates de bien se maintenir au sein du Parlement européen et de prolonger l’alliance avec Renew et le parti populaire européen. Pourtant, peu de pays restent gouvernés aujourd’hui par la gauche démocratique en Europe, ce qui se traduit par une faible représentation de ses leaders au Conseil européen. En outre, d’un point de vue idéologique, alors que la tentation d’un populisme de gauche reste forte, la pensée socialiste a trop déserté aujourd’hui le monde du travail et se contente souvent de prôner la dépense publique pour répondre aux tensions sociales.
28 juin 2024 - Par Manon Duboc

RN : au-delà du natalisme, le sexisme et la xénophobie

Le natalisme du RN se résume en quelques mots : pousser les femmes françaises à faire des enfants français pour dresser une digue démographique contre la submersion migratoire et le déclin civilisationnel. Un projet qui combine étroitement le sexisme et la xénophobie et qui, très probablement, entraînerait des conséquences calamiteuses.
Édito 27 juin 2024 - Par La Grande Conversation

Le 30 juin, un vote sous pression

Le premier tour des élections législatives ce dimanche 30 juin ramène le vote à une question simple : veut-on une majorité RN au Parlement le 7 juillet prochain et, par conséquent, un gouvernement d’extrême-droite ? Après le bon score de la liste de Raphaël Glucksmann aux élections européennes, un nouveau rapport de force se dessinait à gauche. La dissolution de l’Assemblée nationale a gelé cette opportunité de recomposition politique et placé les Français devant les choix contraints d’une élection décidée à l’ombre du score dominant du Rassemblement national.
27 juin 2024 - Par François-Xavier Demoures

La progression de l’extrême droite : une prophétie autoréalisatrice ?

Pourquoi la progression de l’extrême-droite est-elle regardée avec une forme de fatalisme ? Malgré de très nombreuses études, il semble toujours difficile d’expliquer pourquoi les idées du Rassemblement national s’imposent aussi massivement dans le débat public. Il ne suffit pas de dire que le message anti-démocratique du RN répond à une attente des Français car ceux-ci restent fermement attachés aux valeurs démocratiques, d’ouverture et de tolérance. Une autre manière d’envisager la question se dessine alors : celle de savoir comment les récits anti-démocratiques se sont imposés et par qui ils ont été imposés, jusqu’à devenir dominants, c’est-à-dire à la fois omniprésents, invisibles et difficiles à remettre en cause.
Débat 26 juin 2024

Elections législatives : la « clarification » en question

Le géographe, Jacques Lévy, veut voir dans les élections législatives des 30 juin et 7 juillet prochains l’occasion d’une salutaire clarification des nouvelles frontières de notre vie politique. Thierry Pech, Directeur général de Terra Nova, considère au contraire que, par leur nature même, ces élections ne peuvent qu’obscurcir davantage ces clivages et que le seul véritable péril de ce scrutin, c’est d’amener le RN au pouvoir.

26 juin 2024 - Par Jacques Lévy

La tripartition politique française

Quel est l’enjeu des prochaines élections législatives ? Il s’agit de savoir si les partis nous contraignent à un retour à un ancien clivage gauche/droite dépassé ou si les électeurs peuvent clarifier le nouveau découpage idéologique correspondant aux enjeux de notre temps. Ce découpage qui oppose les progressistes aux conservateurs et aux réactionnaires a commencé à se mettre en place depuis 2017 et devrait à nouveau se vérifier dans le prochain vote des Français.
26 juin 2024 - Par Thierry Pech

Alliances politiques et modes de scrutin

La clarification idéologique que Jacques Lévy appelle de ses vœux aura-t-elle lieu les 30 juin et 7 juillet prochains ? Pour Jacques Lévy, l’obstacle principal à la recomposition nécessaire de la scène politique tient au manque de lucidité ou de courage des responsables d’appareils politiques qui se trompent d’alliance. Mais il sous-estime ici la force contraignante de notre mode de scrutin, qui contribue puissamment à organiser les rapprochements politiques. En outre, le parallèle entre extrêmes, qu’il tient pour évident, doit tenir compte des rapports de force, qui rendent aujourd’hui prédominant le péril de l’extrême droite.